Des lieux de culte chargés d'histoire

Publié le par canton-notre-dame-du-mont-marseille

Le canton de Notre-Dame-du-Mont comprend de nombreux lieux de culte fondamentaux dans l'histoire de la Ville.

 

- La plus ancienne synagogue de Marseille : le grand temple ou la grande synagogue (117-119 rue de Breteuil)

La synagogue de la rue Breteuil fait partie des plus belles réalisations religieuses marseillaises du second Empire. Sa monumentalité exprime les valeurs d’une communauté reconnue et atteste d’une volonté d’intégration à la société française. Cet édifice de culte hébraïque est le plus ancien conservé dans la cité phocéenne. Elle a été inaugurée en 1864.

Grande-synagogue.JPG

 

- le plus ancien temple de la ville : le temple de Grignan (15, rue Grignan)

construit par Michel-Robert Penchaud en quatorze mois à partir de novembre 1824, le temple de la rue Grignan témoigne du dynamisme de la communauté protestante marseillaise au XIXème siècle. Il est inauguré le 9 octobre 1825.

Le temple ouvre sur la rue Grignan par un portique d'ordre dorique surmonté d'un fronton sans ornementation. L'intérieur est de plan basilical fermé par une abside, deux galeries superposées ouvrent de part et d'autre sur la nef par une colonnade dorique. Le plafond plat à caissons ménage un éclairage zénithal dans la partie centrale.

 

Temple-rue-Grignan.JPG

- l’église Notre Dame-du-Mont.... Avant Notre Dame de la Garde !

(place Notre Dame-du-Mont)

Une première église est construite en 1586 sous le nom de Notre-Dame du Mont de Rome. Les marins rescapés d’un naufrage venaient y déposer des offrandes et des ex-voto devant l’autel Notre-Dame de la mer. Par la suite cette pratique se transfert à la chapelle de Notre-Dame-de-la-Garde après sa construction...

Pendant la Révolution, cette église est vendue à un particulier. Après diverses ventes, fermetures et réouvertures, la ville de Marseille décide de l’acheter et de la reconstruire car elle ne répondait plus aux exigences du quartier qui s’était développé. Sa consécration est effectuée en 1824.

L’église Notre-Dame du Mont est de style néoclassique. Sur la façade principale au-dessus de l’entrée se trouve un haut relief en céramique polychrome, exécuté à Toulouse et posé en 1898, représentant la visitation. La frise est en lave du Vésuve.

 

Eglise-ND-du-Mont.JPG

- L’Eglise Saint-Nicolas-de-Myre : une église melkite (19, rue Edmond Rostand)

Construite en 1821 à la demande de réfugiés chrétiens, l’église Saint-Nicolas-de-Myre est la plus ancienne église orientale d’Europe et l’une des premières églises grecques catholiques.
Fondé par l’archevêque de Myre, Mgr Maximos Mazloum et inauguré par l’archevêque d’Aix-en-Provence, Mgr Ferdinand de Beausset, cet édifice est original par son architecture typiquement orientale, par sa décoration et surtout par son bi-ritualisme : depuis sa création des offices de rite romain et de rite byzantin sont célébrés en alternance.

Témoignage de l’histoire des chrétiens d’Orient, cette église n’en reste pas moins l’un des plus fabuleux vestiges du passé levantin de Marseille.

 

Eglise-St-Nicolas-de-Myre-rue-Rostand.JPG


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article